Minusca/ Centrafrique : Bambari de nouveau au centre de violentes attaques après le retrait injustifié des troupes gabonaises

La ville de Bambari située au centre  de la république  centrafricaine  chef-lieu de la préfecture de la Ouka, serait devenue après le départ des troupes gabonaises de la Centrafrique,  un centre de violences  et d’attaques  terroristes. C’est ce que vient d’affirmer le président, Faustin Archange Touadera  après   son audience avec le chef d’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba.  Des violences qui commencent à  inquiéter  les responsables politiques de la RCA.
 
L’aspect sécuritaire est devenu problématique en République centrafricaine. Les dernières violences recensées dans la ville de Bambari  illustrent parfaitement ce fait.

A en croire, le président  Faustin Archange Touadera, « il y a des avancées notables en matière de sécurité, mais il y a quelques défis puisque les groupes armés continuent de mener des actions violentes sur le terrain. Tout dernièrement dans la région de Bambari, il y a eu des civils qui ont été massacrés. »

Une situation déplorable qui aurait pu être évitée, si l’ONU avait respecté certains textes.  Selon les autorités centrafricaines, en l’espace de  3 semaines, après le départ des troupes gabonaises,   des pères, des mères et des enfants  ont été  blessés,  déplacés et ont perdu la vie.

Un drame  que voudrait éviter les autorités centrafricaines, car pour le numéro un de ce pays,  « Le Gabon fait partie des pays contributeurs de troupes pour la mission de l’ONU en RCA. Cela fait déjà 25 ans que le contingent gabonais aide la Centrafrique à retrouver la Paix et la Sécurité », dit –il.

Ainsi, la  ville de Bambari  fait l’objet de violences ces derniers  jours et il serait judicieux pour les autorités onusiennes de revoir  et réétudier la situation  des troupes gabonaises.  
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top