Nicole Assélé définitivement éjecté du CLR, Asselé passe à autre chose

La décision a été adoptée lors du congrès extraordinaire du centre des Libéraux réformateurs(CLR), organisé le samedi 16 avril au cabaret des artistes. Une rencontre qui a permis une bonne fois pour toute au général Assélé d’acter l’exclusion définitive de sa fille Nicole Assélé de sa formation politique.

Pour Jean Boniface Assélé, il était question de mettre de l’ordre dans le désordre qui régnait depuis un certain temps au sein de son parti politique et ce, avec l’exclusion de quelques membres et non des moindre à l’exemple de Nicole Assélé qui était la deuxième personnalité de cette formation politique et Désiré Tapoyo. Mettant fin à la bataille de chiffonniers qui l’opposait à sa fille, ce dernier considère avoir définitivement tournée la page.

En effet, ce congrès tout comme cette décision avait essentiellement pour but selon le fondateur de cette formation politique de structurer son parti. « Je n’ai aucun problème particulier avec ma fille. Mais elle m’embête, elle m’empêche de respirer. Papa par-ci, papa par là. Bisou par-ci bisou par-là » a indiqué le général Assélé comme pour ironiser les divergences avec sa fille.

Après un nettoyage au sein de son parti et reprenant la main et donc les règnes de sa formation politique, Jean Boniface Assélé a indiqué son intention de jouer sa partition au cours de l’échéance présidentielle de 2023 prochain et être toujours un soutien de taille pour le Chef de l’Etat à cette occasion.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top