Notation financière: Fitch Ratings relève la note souveraine du Gabon à « B- »

L’agence de notation financière Fitch Ratings, vient de revoir la note souveraine du Gabon.  Dans un communiqué publié le mardi 24 août dernier, elle annonce le relèvement de sa note souveraine à « B- » contre « CCC » en décembre dernier.  
 
En effet, c’est une excellente nouvelle qui devrait permettre au pays de se financer dans de meilleures conditions sur les marchés. « La mise à niveau reflète un récent assouplissement des pressions sur les liquidités en raison de la hausse des prix du pétrole et d’un nouveau programme du Fonds monétaire international. Cela reflète également notre attente que la situation budgétaire sous-jacente du Gabon s’améliore en raison d’un rebond des recettes non pétrolières, d’une réduction des dépenses liées à la pandémie et d’une restriction des autres dépenses courantes », explique l’agence.

Un relèvement de la note souveraine qui démontre la capacité du pays  à surmonter et à sortir progressivement de la crise qui sévit dans le monde. Fitch prévoit un déficit budgétaire de l’ordre de 3,3% du PIB en 2021contre 2,5 % en 2020 en raison d’une baisse attendue de la production pétrolière. Fitch prévoit une contraction de 14%, soit une moyenne de 185 000 barils par jour en 2021, après une modeste contraction de 1,2 % en 2020 en vertu des accords passés au sein de l’OPEP dont le Gabon est membre afin de soutenir les prix du baril, d’une augmentation modérée des dépenses d’investissement et du budget lié à la pandémie.

Ces estimations incluent l’amortissement anticipé prévu de l’eurobond du pays venant à échéance en 2022-2024 via une nouvelle émission, dont une partie du produit sera utilisée au titre du financement budgétaire. Fitch Ratings qui est  l’une des trois plus prestigieuses agence de notation aux côtés de Standard & Poor’s et Moody’s, confirme à travers le relèvement de cette note souveraine,  l’amélioration de l’environnement macro-économique et de la bonne gestion des finances publiques, du Gabon, reprises en main fin 2019 par une nouvelle équipe à la Présidence de la République.
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top