Notation : L’agence de référence Moody’s relève la notation souveraine du Gabon.

A Moody's sign on the 7 World Trade Center tower is photographed in New York August 2, 2011. Behind all too many of market moves in government debt of late has been a report from one of the major credit ratings agencies. Standard & Poor's is the biggest and arguably the most influential, fast followed by Moody's Investor Service and then their smaller rival, Fitch Ratings. In national capitals, they are alternately villified by politicians or held out as just arbiters for denouncing government profligacy. REUTERS/Mike Segar (UNITED STATES - Tags: BUSINESS POLITICS)

Les marchés seraient confiants dans la « solidité financière » du Gabon. C’est en tous cas ce qu’indique le communiqué du ministre de l’économie, Nicole Janine Roboty, qui estime que les investisseurs ont confiance à la solidité financière du Gabon.

À en croire le communiqué du ministre de l’économie, « La performance des titres gabonais est restée globalement stable depuis le début du mois de décembre, avec un rendement à maturité avoisinant 5,0 % pour les obligations 2024 et 2025 et 6,5 % pour l’obligation 2031 », relève le communiqué.

Avant d’ajouter que, « Le gouvernement déploie des efforts pour honorer ses engagements dans ce contexte difficile. Une stratégie de règlement de la dette intérieure auditée par la Task Force est notamment en cours de finalisation. Plus globalement, le gouvernement est engagé dans un programme d’accélération de la transformation qui vise, entre autres, la consolidation des finances publiques. Cette stratégie devrait bénéficier de l’appui du Fonds Monétaire international (FMI) dans le cadre d’un nouveau programme en cours de discussion », dit-elle.

Pour Nicole Janine Lydie Roboty-Mbou, il y a d’autant moins de quoi s’inquiéter qu’ « un grand nombre de pays pairs (du Gabon) ont vu leur notation souveraine dégradée par Fitch Ratings au cours des douze derniers mois, dans le contexte économique international extrêmement défavorable », dit –elle.

Ainsi, l’agence Fitch Rating est la seule grande agence de notation à avoir abaissé la note du Gabon. Une notation qui n’affecte pas véritablement la solidité financière du pays et la confiance des investisseurs. Car, les deux autres agences ont fait le choix inverse. Standard & Poor’s a opté pour le statu quo. Quant à Moody’s, elle avait, en juillet dernier, carrément relevé la notation souveraine du pays. Des notations qui peuvent connaître en ces temps de crise sanitaire des changements avec la reprise des activités économiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top