Nouveau gouvernement: des femmes aux commandes des départements les plus importants

La féminisation qualitativement est observable au sein du gouvernement Ossouka Raponda II. Du budget à l’économie, en passant par l’éducation, la défense, la justice et le travail, le gouvernement compte plus de départements clés aux commandes des femmes. C’est une première dans l’histoire de la République gabonaise mais la gent masculine reste majoritaire aux postes de ministres de plein exercice. Comment en est-on arrivé là ?

Au total, c’est  6 femmes qui sont chargées d’assurer le bon fonctionnement de l’Education, du Travail, de l’Economie, de la Justice , de la Défense nationale et du Budget au Gabon. Les départements ministériels les plus importants.  Preuve que le Président de la République Gabonaise, Ali Bongo Ondimba est résolument engagé à matérialiser l’égalité Femme-Homme.  

Déjà applaudi avec une femme à la tête du gouvernement, le Gabon monte encore d’un cran avec un gouvernement où les femmes ont des portefeuilles ministériels beaucoup plus importants que les précédents. Ainsi, Ministre de l’Emploi, de la Fonction publique et du Travail, Madeleine Berre, Ministre de la Défense nationale, Félicité Ongouori Ngoubili, Ministre de la Justice, garde des sceaux, chargée des Droits de l’Homme et de l’égalité des genres, Erlyne Antonella Ndembet, Ministre de l’Économie et de la Relance, Nicole Jeanine Lydie Roboty, Ministre de l’Education Nationale, chargé de la formation civique, Camelia Ntoutoume-Leclercq, Ministre du Budget et des Comptes publics, Edith Ekiri Mounombi.  

Mais si les femmes sont aujourd’hui  nombreuses à occuper les départements clés au gouvernement, la gent masculine reste majoritaire aux postes de ministres de plein exercice. Certains ministères restent très masculins, à commencer par les Affaires étrangères.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top