Ossouka Raponda plaide pour l’investissement du capital humain, lors de la 39ème Session du comité d’orientation des chefs d’Etat et de gouvernement du NEPAD

Les travaux de la 39è session du Comité d’orientation des Chefs d’Etat et de gouvernement du Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (NEPAD) se sont déroulés ce mercredi 2 février, par visioconférence.

Le Chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba a été représenté à cette rencontre de haut niveau par le premier ministre gabonais. Aux côtés des homologues du numéro un gabonais, la cheffe du gouvernement est notamment « revenue sur la stratégie de riposte mise en œuvre au Gabon depuis la survenue de la Covid-19 ». Rose Christiane Ossouka Raponda a également dressé un bilan des actions mises en place dans le cadre du Plan d’accélération de la transformation (PAT), ce programme qui résulte de la volonté d’Ali Bongo Ondimba de voir les conditions de vie des populations s’améliorer dans les meilleurs délais.

Au cours des travaux, Rose Christiane Ossouka Raponda a aussi souligné la nécessité d’investir davantage dans le développement du capital humain et (de mettre) en place une stratégie de valorisation de cette richesse pour la compétitivité de nos économies et l’atteinte des objectifs de l’agenda 2063 », indique le communiqué.

Selon le premier ministre gabonais, au-delà de la diversité des contextes, il s’agit là d’un axe d’action essentiel pour tous les pays, quel que soit leur niveau de richesse, pour deux grandes raisons : la frontière des compétences se déplace constamment et la demande pour une éducation et une santé de meilleure qualité ne cesse d’augmenter.

Ce qui explique pourquoi ces dernières années, le Gabon a revu en profondeur son système de formation. L’accent est désormais mis sur la formation technique et professionnelle dans le but de favoriser l’employabilité avec une offre de formation qui cadre avec les besoins réels sur le marché de l’emploi.

Lors de cette 39ème Session du comité d’orientation des chefs d’Etat et de gouvernement du NEPAD, le président rwandais Paul Kagame a été reconduit à la présidence de l’AUDA-NEPAD pour une durée d’un an, tout comme les autres membres du bureau.

Il faut rappeler que l’AUDA-NEPAD avait été mise en place en 2010 pour intégrer le Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (NEPAD) dans les structures et processus de l’Union africaine.

Il est à noter également que le Nouveau Partenariat pour le développement de l’Afrique (NEPAD) est un projet de développement à l’échelle continentale initié par les Chefs d’Etat et de gouvernement africains en 2001, en vue de relever les défis majeurs du continent à savoir l’éradication de la pauvreté, la promotion de la croissance et le développement durable ainsi que l’intégration pleine de l’Afrique dans l’économie mondiale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top