OTIMA : un partenaire idéal pour le gouvernement dans la lutte contre les droits de l’enfant

Très active dans la lutte contre les inégalités au Gabon, l’ONG OTIMA et sa présidente Léa Bongo Valentin ont été reçus  dernièrement par  deux membres du gouvernement. Objectifs présenter l’ONG, et voir comment mutualiser les efforts.

Soucieux d’apporter un mieux-être aux jeunes gabonais notamment les plus nécessiteux,  l’ONG OTIMA qui a soutenu plusieurs familles économiquement faibles en cette période de rentrée scolaire  à travers des kits scolaires complets, ambitionne d’étendre ses activités à l’ensemble des localités du pays. 

Des ambitions qui peuvent réellement porter  leurs fruits avec le concours et l’appui du gouvernement. A cet effet, Léa Bongo Valentin a été reçue par Erlyne Antonella Ndembet épouse Damas et Prisca Koho épouse Nlend respectivement, ministre de la justice et des droits humains et ministre des affaires sociales.

Au menu des échanges, présenter la structure et étudier  les mécanismes pour une  mutualisation  des efforts.  Pour in fine,  défendre les droits de l’enfant  au Gabon. C’est donc une ONG déterminée à œuvrer au côté du gouvernement pour trouver des solutions aux problèmes des inégalités dans le pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Commentaire
scroll to top