Mathias Otounga Ossibadjouo poursuit sa mission de vulgarisation de la réforme sur la Décentralisation

Entamée le 05 juillet dernier dans la province de la Ngounié, le ministre de la Décentralisation, de la Cohésion et du Développement des Territoires, Mathias Otounga Ossibadjouo était du 22 au 24 Juillet courant à Makokou dans la province de l’Ogooué Ivindo où il a comme annoncé poursuivi sa mission de vulgarisation de la réforme sur la Décentralisation.

Lancée il y a quelques années par le Chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba, la réforme sur la Décentralisation a été marquée par des temps forts notamment la révision de la loi organique sur la décentralisation, le lancement du Fonds d’Initiative Départemental, ainsi que la création d’un ministère spécifiquement chargé de la Décentralisation.

La mission de Mathias Otounga Ossibadjouo a donc pour but d’expliquer ladite réforme aux exécutifs locaux. Dire ce qui a déjà été fait, et ce qui reste à faire. Elle va permettre de rapprocher l’administration des citoyens. De ce fait, les collectivités locales deviennent des entités au sein desquelles les citoyens participent à la vie publique de leurs localités et des acteurs du développement économique, social et culturel capables de créer des emplois et de la richesse.

À travers cette réforme, celles-ci auront davantage d’activités, de ressources financières, humaines et par conséquent davantage de moyens qui devraient produire plus de résultats. « L’Etat, à travers l’effectivité de la réforme sur la décentralisation, veut réorganiser les conseils locaux afin qu’ils soient beaucoup plus efficaces. L’Etat ce n’est pas seulement l’Etat central, mais aussi ses démembrements que sont les collectivités locales, et les services déconcentrés. Il garde son pouvoir de contrôle sur ces derniers à travers la tutelle, représentée par les Gouverneurs », a déclaré Mathias Otounga Ossibadjouo.

Rappelons que la mission de ce membre du gouvernement s’étendra sur l’ensemble du territoire national. De ce fait, après la visite dans la province de la Ngounié et de l’Ogooué Ivindo, la prochaine étape sera celle de la province du Woleu-Ntem.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top