Pétrole: le Brent touche au plus haut, le Gabon profitera des prix élevés actuels

Les cours du pétrole prolongeaient leurs gains lundi, le prix du baril Brent européen touchant un plus haut de trois ans sur fond de perturbations de l’offre pour plusieurs producteurs et de remontée de la demande.

Vers 10h45 GMT (11h45 à Paris), le prix du baril de Brent de la mer du Nord pour échéance en mars perdait 0,09 % à 85,98 dollars. Plus tôt dans la séance, le Brent a atteint 86,71 dollars le baril, au plus haut depuis octobre 2018 et à quelque cents d’un niveau plus vu depuis 2014. À New York, le baril de West Texas Intermediate (WTI) pour livraison en février gagnait 0,14 % à 83,94 dollars.

Plusieurs facteurs ont contribué à ce dernier rebond des prix, notamment les interruptions de production « en Libye, au Nigeria, en Angola, en Équateur et, plus récemment, au Canada en raison du froid extrême », explique Hussein Sayed, analyste chez Exinity. Les tensions s’accumulent sur les producteurs alors même que la demande repart.

Le variant Omicron du Covid-19, d’abord perçu comme une menace pour les achats de brut, s’avère moins grave que ses prédécesseurs, n’impactant pas les consommateurs de carburant.

Les prix du gaz naturel, toujours très élevés, influencent également à la hausse les prix du pétrole. Il en résulte « une augmentation de la demande de diesel et de fioul en remplacement du gaz naturel, partout où cela est possible », souligne Bjarne Schieldrop, analyste chez SEB.

« Seuls les membres de l’Opep dont le Gabon et leurs alliés peuvent faire baisser les prix à ce stade en pompant davantage de brut », relève Hussein Sayed. « Au lieu de cela, les pays de l’Opep+ vont probablement poursuivre leur stratégie d’assouplissement progressif des réductions de production, car ils profitent des prix élevés actuels », poursuit-il.

Une situation favorable au Gabon, qui va retrouver de nouvelles marges de manœuvre pour financer ses dépenses d’investissement et ses dépenses sociales, se réformer mais aussi poursuivre son désendettement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top