Politique : Noureddin Bongo au PDG, un nouveau dynamisme au sein de la majorité.

La dernière élection Présidentielle de 2016, a servi de leçon au chef de l’Etat et à ses proches collaborateurs. Et pour que les mêmes causes ne reproduisent plus les mêmes effets, ce dernier a nommé son collaborateur de confiance conseiller stratégique pour mieux préparer ce nouveau challenge.
 
 En effet, c’est une  complicité qui semble faire peur  au-delà de l’opposition.   Le chef de l’Etat continue  de travailler en toute tranquillité avec son proche collaborateur.   Les dissensions que certaines presses  voulaient exhumer  au-devant   de la scène  n’existeraient pas. Car,  après son départ  du palais rénovation,  il demeure le bras droit du chef de l’Etat,  en qualité de conseiller stratégique, au sein du parti démocratique gabonais.  
 
 Noureddin Bongo Valentin  va devoir  insuffler son dynamisme au sein de la majorité afin d’assurer une victoire sans conteste  à l’actuel chef de l’Etat, à la prochaine élection présidentielle. L’on se souvient encore des évènements de 2016 et malentendus, ou certains militants et  hiérarques du parti,  se sont accaparés   des gadgets et des budgets.  La mission du Conseiller stratégique consistera donc à s’assurer que les instructions du président soient traduites dans les faits comme il l’a fait dans ses fonctions institutionnelles.

Une mission certes difficile, mais pas un impossible pour  l’ancien coordinateur des affaires présidentielles,  qui  devra  tout mettre en œuvre  pour assurer une victoire à son candidat.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top