Pollution aux hydrocarbures: Perenco respecte-t-il la législation gabonaise ?

Depuis plusieurs semaines, l’entreprise Perenco  fait les choux gras de la presse, et est accusée par les acteurs de la société civile gabonaise, de polluer l’environnement. Malgré ces attaques et les plaintes,   la société   refuse toujours de communiquer sur ce sinistre.

En effet, accusée de pollution  sur le site d’Olendé, la société franco-britannique n’a toujours pas trouvé opportun de communiquer  sur toutes ces accusations.  Le gouvernement, pour sa part,  est en train de mettre en place des mécanismes afin d’établir les responsabilités de l’entreprise.  Perenco  malgré ces  mécontentements et plaintes  demeure motus et bouche cousue, pas  d’excuses encore moins  une annonce  pour démontrer leur bonne volonté à régler ce préjudice.

Une situation qui a conduit le ministre du Pétrole à regretter ” le manque de transparence et de communication” de la part  de Perenco lors d’une réunion avec ses collègues de la Justice et de l’Environnement.

Reste à savoir si,  le gouvernement comme le souhaite la société civile appliquera le principe de «  pollueur payeur » à la société pétrolière. «  En France, Perenco se serait confondu en excuses et actes de contrition, mais au Gabon c’est différent. Nous souhaitons faire entendre la voix des victimes de ses agissements criminels » a  souligné un membre de la société  civile.

Les résultats de l’audit sont donc très attendus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top