Pour Ali Bongo Ondimba, il est plus que nécessaire d’opérer des bons choix pour la zone CEMAC

Le Président gabonais a pris part le 18 août dernier, au sommet extraordinaire de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique Centrale (CEMAC), avec ses pairs de la sous-région. Au cours de ce sommet consacré aux stratégies de relance de l’économie de l’organisation dans un contexte de crise sanitaire, Ali Bongo Ondimba a incité les chefs d’Etat à opérer des choix déterminants pour la zone CEMAC.
 
La pandémie du coronavirus a occasionné un recul économique mondial de 3,3% avec un fort impact sur la zone CEMAC, suivi d’un taux de croissance communautaire de -1,7% en 2020 contre 2,5% en 2019. Travailler au renforcement de l’économie de la sous-région, pour une croissance soutenue tout en  créant des emplois, est le but visé  de ce sommet placé sous le thème « L’évaluation de la situation macroéconomique de la CEMAC en contexte de pandémie de la covid-19 et analyse des mesures de redressement ».
 
Lors de cette rencontre du genre, les chefs d’Etats de la CEMAC ont procédé à l’analyse des mesures de redressement de la stratégie de relance post covid-19 ratifié le 10 août dernier par les ministres de l’Economie et des Finances des Etats de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) réunis en session extraordinaire de l’Union économique de l’Afrique centrale.
 
Cet ultime rapport recommande l’accélération de la mise en œuvre du plan de relance économique post-covid-19 et des actions de transformation structurelle, l’accélération de la vaccination en vue d’un déconfinement, l’opérationnalisation de la stratégie de mobilisation des ressources externes.
 
En prenant la parole au cours de la rencontre et en s’appuyant sur le modèle  du Plan d’accélération de la transformation (PAT), le Chef de l’Etat gabonais a vivement invité ses pairs à faire des bons choix pour le bien de l’économie de la CEMAC.  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top