Préparation de l’opérationnalisation du « Fonds 4 » visant la couverture sociale des résidents du Gabon.

Le pays d’Ali Bongo Ondimba prépare en ce moment l’opérationnalisation du « Fonds 4 », celui-ci vise l’immatriculation des nationaux et des étrangers et il serait ravitaillé par le trésor public du Gabon.

Ainsi, en vue de sa matérialisation, le ministre de la Santé et des affaires sociales, Guy Patrick Obiang Ndong, s’est rendu le 18 mars dernier, au siège social de la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (Cnamgs). Une invitation a été fait par le ministre à l’endroit du conseil d’administration et de la direction générale à « plus de célérité et d’hardiesse dans l’ensemble des réformes et projets engagés notamment en matière de refonte du cadre juridique et de la fiabilisation du fichier de la Cnamgs qui sont les préalables à l’opérationnalisation du Fonds 4 », un fonds qui prend en compte aussi bien les nationaux que les étrangers.

Pour plus de précision, la Cnamgs est désignée à actualiser le cadre juridique qui régit la prise en charge sociale et toiletter le fichier des assurés en y incluant les Gabonais qui ne sont ni économiquement faibles, ni agents du privé, ni agents du secteur public et les étrangers résidant sur le territoire national. Une nouvelle formule de couverture sociale, qui  vient répondre au problème des Gabonais hors catégorie et également de créer un cadre répondant aux normes de sécurité sociale qui comprend les travailleurs indépendants, assurés volontaires et étrangers.

Le rapport en conformité avec le fonds 4 avait été remis à la primature en 2019 précédé d’une étude de cinq ans. Trois ans après, l’opérationnalisation du fonds en question est très attendue par les bénéficiaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top