Préservation du pouvoir d’achat : une priorité du Chef de l’Etat gabonais

Ce mardi 17 mai courant, le premier ministre, Rose Christiane Ossouka Raponda et le Directeur Général de la Sucrerie africaine du Gabon (Sucaf Gabon), Chrisos Longho ont longuement échangé sur le prix actuel du sucre dans le pays.

En effet, la priorité du Chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba étant de tout mettre en œuvre pour préserver le pouvoir d’achat des gabonais. Notamment en évitant l’augmentation des prix des biens de première nécessité, et surtout lutter contre la vie chère au Gabon. Rose Christiane Ossouka Raponda et son hôte ont lors de cette rencontre discuté entre autres du prix du sucre qui est sous pression en raison du contexte géopolitique.

« Nous avons également échangé sur la perspective pour le Gabon d’être à terme exportateur net de sucre. C’est-à-dire de produire en quantité suffisante pour le marché national, mais aussi d’être en capacité d’exporter une partie de sa production sur le marché régional »,  a indiqué le Chef du gouvernement.

En effet, selon le premier ministre gabonais, l’indépendance alimentaire et l’amélioration de la balance commerciale, qui passent par la réduction des importations et l’augmentation des exportations, sont deux objectifs majeurs pour le Président de la République et mon gouvernement.

Rappelons qu’en 2020 dernier, l’Etat gabonais a attribué à la Sucaf Gabon 8751 hectares de terre dans la province du Haut-Ogooué. Une surface supplémentaire qui devrait permettre à l’entreprise de multiplier sa production de la canne à sucre dans le pays afin de satisfaire la demande.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top