Présidentielle 2023 : le chef de l’Etat compte achever ses projets.

Lors de son discours à la nation le 31 décembre dernier, le chef d’Etat, Ali Bongo Ondimba  a tenu à réaffirmer sa ferme volonté  à poursuivre ses projets. Une détermination qui n’a pas manqué de susciter des réactions auprès de certains de ses collaborateurs.

Le chef d’Etat ne serait pas prêt à laisser son œuvre inachevée, lors de sa déclaration, il a annoncé qu’il sera là en 2022 et après cette année. Pour le  ministre de l’Energie et des Ressources hydrauliques, Alain-Claude Bilie-By-Nze.

«« Au-delà », cela veut dire d’abord que M. Ali Bongo Ondimba assume pleinement sa responsabilité de chef de l’Etat. Il a la ferme intention, contrairement à ce que certains prétendent qu’il ne gouverne pas ou qu’il ne gère pas, d’assurer son mandat jusqu’à la dernière minute de la fin de son actuel mandat, quelque part lors de la deuxième moitié de 2023. Mais ‘au-delà, peut également signifier sa volonté de se présenter à l’élection présidentielle. Ce n’est pas la première fois qu’il le dit. Il l’a déjà laissé sous-entendre sans le dire explicitement lorsqu’il s’est présenté en juin dernier devant les deux chambres du Parlement. Il a dit : ‘Je suis là pour vous, et je serai encore là », a déclaré Alain-Claude Bilie-By-Nze à la télévision le 31 décembre au soir, faisant ainsi l’exégèse des propos du chef de l’Etat.

Réaction identique chez le ministre des Affaires  étrangères, Pacôme Moubelet Boubeya. « En ce qui me concerne, je l’invite de tout cœur à être candidat à l’élection présidentielle de 2023. J’espère que c’est le sens de ce qu’il a voulu dire quand il prononcé ces paroles en fin de discours : « je serai là pour vous en 2022 et au-delà ». Si tel n’était pas le cas, alors je voudrais, humblement et respectueusement l’encourager à être candidat à l’élection présidentielle de 2023 », a déclaré Pacôme Moubelet Boubeya à la télévision le 31 décembre au soir.

Des avis qui laissent penser que le chef de l’Etat sera bel et bien là en 2023 pour défendre  son fauteuil.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top