Présidentielle 2023 : les leaders de l’opposition dans la Nyanga rallient le PDG

La province de la Nyanga serait en train de se vider d’opposant. A deux ans de l’élection présidentielle de 2023, le parti du président Ali Bongo, attire plusieurs hauts cadres de l’opposition de la province de la Nyanga. Présidée par le secrétaire général adjoint 2 du PDG, Eloi Nzondo, la cérémonie   marquant  l’adhésion officielle de ces hauts cadres de la Nyanga s’est déroulée à Libreville.
 
 Le discours du chef de l’État prononcé le 25 juin dernier devant l’Assemblée nationale et le Sénat réunis en Congrès a visiblement convaincu plusieurs opposants.  Que ce soit l’ACR de Bruno Ben Moubmaba, Les Démocrates de Guy Nzouba Ndama, du RNB, la Coalition pour la Nouvelle République (CNR) de Jean Ping, tous sont déterminés a tourné le dos aux leaders des dites coalitions pour adhérer au Parti Démocratique Gabonais.

En effet, tous ces hauts cadres de l’opposition estiment que la seule voie pour participer au développement du pays, et accompagner le chef de l’Etat est de rallier le PDG.   « L’opposition gabonaise est dans une impasse. Elle est comme figée dans le formol depuis 2016. Pour elle, le temps s’est arrêté (…) Elle ne travaille pas suffisamment et se contente de critiquer ceux qui sont au pouvoir sans jamais rien contre-proposer. Elle ne s’intéresse pas suffisamment au quotidien des Gabonais », a expliqué,  un cadre de la CNR dans la Nyanga.

Après le départ de   René Ndemezo’o Obiang et Frédéric Massavala, deux  soutiens de Jean Ping en 2016, le PDG se renforce de nouveaux cadres alliés de l’actuel chef de l’Etat. Jean Ping, qui ne pourra plus se présenter en 2023, est désormais isolé.  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Commentaire
scroll to top