Présidentielle 2023 : Ping et Barro Chambrier à la recherche des mécènes

Depuis quelques semaines Jean Ping, et Barro Chambrier, sillonnent quelques pays africains pour, dit-on solliciter des financements pour la présidentielle de 2023.

Depuis décembre dernier, sous le fallacieux prétexte de rencontre de famille, Alexandre Barro Chambrier avait profité du Sommet de l’Union africaine organisé à Libreville, pour s’entretenir avec Denis Sassou Nguesso, le président congolais. Les deux hommes auraient échangé sur une possible candidature de ce dernier.

Des rencontres suivies de très près par Jean Ping, qui a tout de suite dépêché son fils Franck, quelques semaines plus tard, afin d’effectuer les mêmes démarches et de rechercher des financements auprès du même chef de l’Etat. Sur sa lancée, le clan Ping avait repris contact avec le président ivoirien, Alassane Ouattara, qui l’avait aidé lors de la campagne malheureuse de 2016.

Alexandre Barro Chambrier et Jean Ping, se livrent désormais à une course de vitesse pour sécuriser des fonds auprès de Sassou Nguesso et Ouattara en vue de la présidentielle de 2023. Considérant que Ping est frappé par la limite d’âge (celui-ci aura 81 ans en 2023), Barro Chambrier estime que c’est à lui de mener l’opposition lors du prochain scrutin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Commentaire
scroll to top