Rapport du GIEC : Ali Bongo Ondimba demeure très confiant.

Suite à la publication du  rapport du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC), le  chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba,  chef de file dans la  lutte contre le réchauffement climatique en Afrique, recommande la prudence  tout en demeurant confiant. 

Très engagé dans la lutte contre le réchauffement climatique  et en sa qualité d’acteur majeur de la COP 26 en novembre prochain à Glasgow, le chef de l’Etat  a réagi sur sa page Facebook après cette publication.
 « Le GIEC vient de publier son dernier rapport. Ne nous voilons pas la face. Ne détournons pas le regard. Celui-ci est très alarmant. Nous sommes face à un risque d’emballement climatique aux conséquences incalculables pour notre Planète et notre Humanité. L’Afrique, en particulier, risque d’être frappée de plein fouet.

Mais il y a un espoir. La COP26, qui se déroulera en novembre prochain à Glasgow, est l’occasion d’un sursaut. Elle doit nous permettre, à nous Etats, d’adopter des mesures inédites et vigoureuses. Chef de file des négociateurs africains, le Gabon, qui a fait de la défense de l’environnement l’un des piliers de son développement, y tiendra tout son rôle. »

Un poste qui démontre la détermination du chef de l’Etat gabonais, à mettre en place des  stratégies et à contribuer à la réduction des gaz à effets de serre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top