Raymond Ndong Sima sous le feu des critique des personnels soignants

Les mots manquent au personnel soignant, pour qualifier le comportement de l’ancien premier ministre Raymond Dong Sima, pendant et après son hospitalisation à l’Hôpital d’instruction des armées Omar Bongo Ondimba de Libreville.

C’est le mot « exécrable  » qui revient le plus dans les commentaires du personnel soignant de l’Hôpital d’instruction des armées Omar Bongo Ondimba de Libreville, indignés par le comportement affiché par l’ancien premier ministre Raymond Ndong Sima, durant son hospitalisation en début de semaine dernière après avoir contracté le coronavirus.

S’il refusait obstinément, pour des raisons moins sanitaires que politiques de se faire vacciner, Raymond Ndong Sima a tout au long de son séjour, «multiplié des  demandes qui s’apparentaient à des passe-droits ».  Pour le personnel soignant, il aurait tenté de « profiter de son statut pour obtenir des avantages auxquels les patients lambdas n’ont pas droit »  

Le personnel soignant de  l’Hôpital d’instruction des armées Omar Bongo Ondimba de Libreville, qui demande un peu de respect et de considération, dénonce surtout le manque de remerciements de l’ancien premier ministre d’Ali Bongo. Selon eux, il serait parti sans même un mot de remerciement à leur endroit. Un comportement qu’ils jugent ingrat de la part d’une telle personnalité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Commentaire
scroll to top