RCA/ un contingent de la Minusca renverse une dame : la garde présidentielle tire sur un contingent.

La situation sécuritaire est devenue encore plus préoccupante en république centrafricaine ces derniers mois. Selon un communiqué  de la Minusca  publié le mardi 02 novembre dernier, un  bus de l’Unité de Police Constituée d’égyptiens a heurté une femme qui a perdu la vie, à quelques mètres de la présidence de la république. Les éléments de la garde présidentielle  sur place ont  tiré sur le contingent de la Minusca.
 
 Le Climat est devenu délétère  en RCA depuis le départ des troupes gabonaises de ce pays. Selon  le communiqué: « Dix casques bleus égyptiens non armés de l’Unité de Police Constituée égyptienne de la MINUSCA, ont été blessés par balle, dont deux grièvement dans l’après-midi du lundi 1er novembre à Bangui, par des éléments de la garde présidentielle.

Arrivés le 1er novembre à l’aéroport international de Bangui M’Poko, dans le cadre de la rotation périodique et du déploiement des troupes en RCA, et en direction de leur base, les éléments de l’Unité de Police Constituée des égyptienne ont essuyé des tirs nourris de la garde présidentielle sans sommation préalable ni riposte aucune, alors qu’ils n’étaient pas armés.

Dans sa tentative de retrait de la zone, située à 120 mètres environ de la résidence présidentielle, le bus de l’Unité de Police a heurté une femme qui a perdu la vie. Une délégation de la MINUSCA a déploré l’accident et présenté ses condoléances à la famille de la victime lors d’une rencontre en fin de journée. Une situation déplorable,  qui démontre que dans ce pays ,  la situation sécuritaire est de plus en plus critique, depuis le départ des troupes gabonaise.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Commentaire
scroll to top