Réforme de l’Office National de l’Emploi : Moderniser et amplifier le dispositif d’aide d’accès à l’emploi des jeunes.

S’inscrivant dans la politique du Plan Stratégique Gabon Émergent, programme politique du chef de l’Etat. La réforme de l’office nationale de l’emploi, adoptée par le Gouvernement, lors du dernier conseil des ministres et dont la dénomination est désormais pôle National de Promotion de l’Emploi devrait apporter des grands changements dans le dispositif d’accès à l’emploi des jeunes.

En effet, pour rendre compétitive l’économie gabonaise, le système éducatif doit être de qualité. Le Gabon a donc pour ambition de généraliser l’accès à une éducation et formation de qualité à l’ensemble de ses citoyens tout en valorisant les atouts économiques du pays afin d’atteindre l’émergence. En effet, l’offre de formation se caractérise par une qualité inférieure aux standards et reste inadaptée aux besoins du marché de l’emploi. Une forte proportion des diplômés de l’enseignement technique et professionnel n’est pas recrutée dans les emplois correspondant à leur domaine de formation.

Pour pallier cette inadéquation et apporter des réponses efficaces à la problématique du chômage, le Président de la République, Ali BONGO ONDIMBA a initié, en amont, la réforme de la formation professionnelle. Cette réforme, inscrite dans le Plan d’Accélération de la Transformation (PAT) vise la modernisation et l’amplification du dispositif d’aide d’accès à l’emploi des jeunes et la mise en œuvre des mesures spécifiques prises par arrêtés le Gouvernement en faveur de l’emploi.

Lors du dernier conseil des ministres, le gouvernement a mis en pratique la réforme de l’Office National de l’Emploi qui prend désormais la dénomination de « Pôle National de Promotion de l’Emploi ». Cette réforme de l’ONE et le changement de dénomination va permettre un élargissement du champ d’action de cette structure pour apporter des solutions adaptées à la problématique du chômage afin de répondre à l’ambition du gouvernement de lutter contre la précarité, la pauvreté et l’exclusion sociale.

La nouvelle structure va également reprendre les actifs du Fonds d’aide à l’Insertion et à la Réinsertion professionnelles (FIR) qui est un mécanisme financier, créé par l’ordonnance n°0009/PR du 1er octobre 1993. Il avait pour objectifs de contribuer à la lutte contre le chômage par la mise en place, pour les publics cibles et en fonction des opportunités d’emploi offertes, de stages spécifiques, de formation en vue de leur perfectionnement ou de leur reconversion, enfin cette réforme permet la diversification des sources de financement en vue de rendre plus attractif l’offre de service de l’ONE.

Pour ce faire, un nouveau dispositif a été mis en place par le gouvernement et regroupe quatre champs d’intervention, le Placement, l’employabilité, l’entreprenariat et l’intérim. Un dispositif qui devrait permettre de mettre en relation les demandeurs et les offres d’emplois et améliorer l’employabilité des jeunes sans expérience professionnelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top