Rose Christiane Ossouka Raponda victime d’une cabale médiatique de la part des membres de son équipe ?

La cabale médiatique contre le premier Ministre, Chef du gouvernement, Rose Christiane  Ossouka Raponda depuis un certain temps par bon nombre de médias nationaux viendrait-elle de son équipe. Selon plusieurs observateurs de la vie politique gabonaise, tous porte à le croire.
  
Certains responsables des patrons de presse prennent vraisemblablement un malin plaisir à ternir l’image de cette dernière et ce, en relayant des informations  non fondées tout en mettant en place des stratégies qui ont pour seul objectif de mettre en avant Un Nom en orbite dans l’éventualité d’un potentiel remaniement ministériel devant aboutir à l’éviction de l’actuel chef du gouvernement.
 
Selon plusieurs informations concordantes, certains des proches collaborateurs de Rose Christiane Ossouka Raponda seraient des commanditaires des titres et articles de journaux dénigrant cette dernière depuis plusieurs semaines. En effet, il n’est désormais plus un secret pour personne que certains ministres de Rose Ossouka Raponda ou encore certaines personnalités de la majorité présidentielle entretiennent des relations avec des rédactions en chargent aujourd’hui de dénigrer le Chef du gouvernement.

Nul n’est besoin de le rappeler, le rôle principal de la presse est d’informer, d’éduquer et au passage de divertir la population. Malheureusement il semblerait que les médias gabonais en charges de cette sale besogne notamment la campagne de dénigrement contre la première femme Chef du gouvernement gabonais se soient laissé instrumentalisé en contrepartie de quelques billets de banques.
 
Notons que malgré les multiples attaques contre sa personne, la cheffe du gouvernement semble être sereine, et reste confiante pour l’avenir. Selon certaines informations, cette dernière entend poursuivre son travaille et ce, pour le bien de la nation et ne saurait trahir la confiance qui a été placée en elle par le Chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba.   

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Commentaire
scroll to top