Rose Ossouka Raponda procède à l’ouverture des Assises Nationales sur la gestion du conflit Homme-Eléphant

Le Chef du gouvernement gabonais, Rose Christiane Ossouka Raponda a procédé à l’ouverture officielle des assises nationales sur la gestion du conflit Homme-Eléphant ce mercredi 15 décembre à Libreville. A cette occasion, le premier ministre a rappelé l’intérêt pour les autorités de trouver des solutions idoines à ce fléau.

Ces assises sont la preuve selon le Premier Ministre, que le gouvernement est pleinement mobilisé pour parvenir à atténuer, voire à éradiquer à terme, le conflit Homme-Eléphant et ses divers effets dans le pays. « Cette concertation doit être aussi un moment d’affirmation de l’unité et de la cohésion nationale de tous les enfants de la République face à un sujet vital », a-t-elle déclaré.

Qualifié de « rencontre de l’espoir » par le chef du gouvernement, ces assises qui s’étendent sur trois jours sont le lieu pour les participants d’examiner la question de manière approfondie. Mais aussi de proposer une stratégie, de définir un plan d’action et une feuille de route. « Il vous revient aussi d’envisager des solutions techniques pertinentes et innovantes visant à atténuer ce conflit et ses impacts économiques, sociaux et humains », a-t-elle indiqué.

Rappelons que les recommandations issues de ces assises sont très attendues par les populations et par le gouvernement qui les examinera minutieusement et les mettra en œuvre avec détermination.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top