Secteur de la santé / Pass 2: vers une amélioration de la prise en charge des soins au niveau périphérique

Depuis 2016, les autorités gabonaises multiplient les mécanismes à travers le Projet d’appui au secteur de la santé phase 2 (PASS 2). L’objectif étant de réformer  la prise en charge des soins au niveau périphérique et surtout d’améliorer  les conditions de travail du personnel soignant.
 
Bénéficiant de l’appui de l’Agence française de développement (AFD), le PASS 2 cadre avec l’action de mise à niveau des soins de santé primaire du Plan d’accélération de la transformation (PAT). L’objectif étant de mettre ces infrastructures en conformité avec les normes du ministère de la Santé validées dans le cadre du PASS 1 conduit entre 2010 et 2014.  

La seconde composante vise à renforcer et à optimiser la gestion des ressources humaines en santé (RHS) en vue d’améliorer la prise en charge des soins. Cette action s’appuie sur l’affinement de la  planification et de la gestion des RHS, et le renforcement de leurs capacités. La première composante du PASS 2 concerne,  la réhabilitation, l’extension, la construction et l’équipement des infrastructures sanitaires périphériques  dans quatre (4) régions sanitaires : Ogooué-Ivindo (Ovan et Mvadi), Woleu-Ntem (Mitzic et Medouneu), Ngounié (Fougamou et Ndendé) et Haut-Ogooué (Léconi et Okondja).

Concernant la composante I, les travaux de réhabilitation, d’extension et de construction des huit (8) structures de santé dans les 4 provinces cibles du PASS 2 ont été lancés le 07 octobre 2021. Leur réception avec l’ensemble des équipements installés est prévue en juillet 2022. S’agissant de la seconde composante, les capacités des directions centrales des RHS sont renforcées à travers une assistance technique à court et à long  termes. Aussi, l’information sur les RHS est améliorée à travers un progiciel de gestion des ressources  humaines (iRHIS) et le système de répartition des RHS est effectif.

Le PASS 2 a permis de renforcer la prise en charge  de la mère et de l’enfant avec 80 % du personnel de santé qui a suivi 2/3 des cours de recyclage dédiés  à cette cible. Concernant le paludisme, une cartographie des vecteurs de cette maladie a été établie et la formation de 160 RHS des 16 départements a été initiée.  En plus de ses missions principales, le PASS 2 contribue à la mise en œuvre de la stratégie de riposte et de lutte contre la Covid-19.

Le projet a permis d’équiper l’ensemble des centres hospitaliers régionaux (CHR) des 9 provinces de deux (2) unités de réanimation et d’équiper l’ensemble des CHU et hôpitaux militaires de Libreville de 64 unités de réanimation. Présentant des indicateurs moins avancés sont concernées par ledit projet. Des améliorations significatives qui devraient améliorer les conditions de travail la prise en charge des soins au niveau périphérique.  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Commentaire
scroll to top