SEEG : Concours d’entrée au centre des métiers de l’électricité de Côte-d’Ivoire

La Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG) organise du 9 au 13 mai 2022 prochain, le concours d’entrée au Centre des métiers de l’électricité (CME) de Bingerville en Côte d’Ivoire selon un communiqué de ladite entreprise qui date du 31 mars 2022.

« Les candidats admis bénéficieront d’une bourse d’études SEEG et suivront une formation de deux ans, sanctionnée par un Brevet de technicien supérieur (BTS), dans les domaines de la production, du transport, de la distribution, du contrôle commandes et de la gestion des mouvements d’énergie électrique », souligne  le communiqué.

C’est le Centre des métiers Jean Violas d’Owendo situé au sud de la commune de Libreville qui abritera la compétition qui rassemblera les Gabonais âgés de 16 à 20 ans échus à la date des épreuves, ayant un baccalauréat dans les filières scientifiques (C, D, E) et/ou technologiques (F1, F2, F3, STI).

Les potentiels candidats doivent envoyer leurs dossiers de candidature complets par mail  au plus tard le 15 avril prochain. Les dossiers de candidature comprennent une demande manuscrite adressée à la direction générale de la SEEG comportant le contact téléphonique ; une copie de la carte nationale d’identité́ ou du passeport en cours de validité́ ; une copie de l’acte de naissance ; une copie du baccalauréat et une photo d’identité́ couleur.

Rappelons que le 19 janvier 2022 dernier à Abidjan en Côte-d’Ivoire, la SEEG et la Compagnie ivoirienne d’électricité (CIE) avaient procédé à la signature d’une convention de partenariat dans le domaine de la formation pour une durée de 3 ans. La CIE, est un opérateur privé, concessionnaire du service public national de la production, du transport et de la distribution de l’électricité en Côte d’Ivoire ainsi que d’importation et d’exportation d’énergie.

Notons que outre sa structure de formation, le CME de Bingerville participe à la professionnalisation des acteurs du secteur de l’électricité en Afrique. Son offre de formations, apprend-on, complète les niveaux de qualifications non couverts par le Centre des métiers Jean Violas d’Owendo (Gabon).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top