Seize Gabonais rapatriés sur 20 officiellement identifiés en Ukraine

S’agissant de la guerre qui oppose l’Ukraine et la Russie depuis le 24 février dernier, le ministère gabonais des Affaires étrangères communique  sur les 20 Gabonais officiellement identifiés, que 16 ont été rapatriés de l’Ukraine vers d’autres pays dans les maisons de réception.

Cette annonce a été rendue publique le 29 mars sur Gabon Télévision par le directeur central de la communication du ministère des Affaires étrangères, Michel Franck Nembe Lessibi.

« Des opérations de recensement ont montré que 20 Gabonais vivaient en Ukraine. 16 Gabonais ont pu être exfiltrés de la manière suivante : 4 étudiants ont regagné le Gabon, 4 étudiants se trouvent au Luxembourg, 2 étudiants en France, 1 étudiant au Maroc, 1 étudiant en Turquie et 4 étudiants en Allemagne. En revanche, 4 Gabonais ont décidé de rester en Ukraine, notamment 1 à Ivano-Frankivsk et 3 autres à Kherson, pour des raisons de convenance personnelle », a affirmé Michel Franck Nembe Lessibi.

Au ministère des Affaires étrangères de rappeler que conformément aux dispositions constitutionnelles, la protection des Gabonais à l’étranger est un devoir. « La situation de nos compatriotes est suivie avec la plus grande attention par le président de la République et le gouvernement. Les ambassades du Gabon en Russie, en Allemagne, en Belgique et en France demeurent en contact constant avec les compatriotes se trouvant sur le territoire de leur juridiction et ceux restés en Ukraine », poursuivra-t-il. 

Depuis mars, le Gabon a pareillement mis en place des numéros d’urgence pour ses ressortissants qui se trouvent en Russie et en Ukraine. « Le ministère des Affaires étrangères invite les familles à la quiétude et se tient prêt à un rapatriement au Gabon si les circonstances l’exigent et si les intéressés le demandent. L’État à travers le ministère des Affaires étrangères assurera toujours sa mission d’assistance et de secours à l’accompagnement des Gabonais de l’étranger », énonce le ministère.

Voici une annonce qui vient réconforter une fois de plus les familles qui était de plus en plus inquiète de la situation de leurs enfants.

RépondreTransférer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top