Sénatoriales au Gabon: L’opposition toujours en mode chantage, mais en vain

Il est connu de tout le monde, surtout des Gabonais que l’opposition gabonaise aime faire le chantage, lorsqu’il ne s’agit pas tout simplement de faire la politique de la chaise vide.

La preuve, cette dernière avait boycotté les élections locales de 2018, et aujourd’hui regrette-le pourquoi elle n’avait pas pris part à ce scrutin. Les pédégistes ont regardé dans la même direction et ont participé à l’élection et ils ont encore fait le bon choix en choisissant la présidente sortante Lucie Milebou Aubusson, laquelle a été largement réélue ce lundi 1er mars 2021 à la présidence du Sénat lors de cette 5eme législature.

L’opposition gabonaise gagnerait à former des blocs même lorsqu’il s’agit de faire avec le parti au pouvoir, normal parce que ce dernier est représentatif. La démocratie gabonaise a besoin des hommes capables de s’asseoir sur une même table parce que l’institution a besoin des personnes d’expérience capable d’apporter leur contribution pour le bien de l’intérêt général peu importe votre bord politique, le Gabon reste Un et indivisible.

L’on ne peut pas vouloir quelque chose et son contraire. L’opposition gabonaise a décidé de boycotter des élections et en exige la récompense avec des sièges. Le Sénat se retrouve alors avec 67 sénateurs, 15 nommés par le président de la République, 52 votés par les grands électeurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top