Société/ sylteg : les syndicalistes s’insurgent contre une nouvelle taxe de la DGI.

Les syndicalistes membres du Syndicat libre des transporteurs gabonais (SYLTEG) que dirige  Jean Robert Menie dénoncent depuis quelques jours les abus de   la Direction générale des impôts (DGI). Cette direction selon ces derniers   ferait dans l’abus à travers la mise en place d’une  nouvelle taxe.  
 
Revendiquée à hauteur de 80.000 à 300.000 francs CFA, la nouvelle patente exigée  aux Transporteurs de marchandises (TM), est rejetée par les syndicalistes. La direction générale des impôts  devrait, à en croire les syndicalistes,  se rapprocher des mairies et du trésor pour  savoir ce qui se passe avec la nouvelle taxe qu’elle vient d’instaurer et qui serait rejetée par les transporteurs terrestres.

Selon le président du SYLTEG, « Nous avons déjà payé la patente au Trésor public et c’est une condition pour que la Mairie nous délivre ce qu’on appelle l’autorisation de circuler », a-t-il expliqué dans une déclaration. Avant de préciser que, “Nous sommes étonnés que depuis une semaine, les impôts viennent sur le terrain pour nous dire que la même patente qu’on a déjà payée, doit être encore payée”, a indiqué le président du SYLTEG. 

Une chose est sûre, la Mairie et les Impôts devraient s’accorder car, pour les transporteurs terrestres cette patente aurait déjà été payée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top