Société / village ndangui : « il n’y a eu, ni séquestration ou arrestation desdites populations, encore moins des pertes en vies humaines », a indiqué, l’honorable Noé Mesmin Kondondo.

Le département de Mulundu, fait les choux gras de la   presse, ces derniers jours,  suite aux évènements du village Ndangui et les vidéos de violences diffusées à travers les réseaux sociaux.   Noé Mesmin Kondondo, député du 3e siège affirme qu’il n’y a eu ni séquestration  ou arrestation dans ledit village.
 
En effet,  une mission de l’Armée a été organisée et menée sur l’ensemble du territoire national. Celle-ci ne visait pas uniquement la zone de Ndangui.  Au cours des opérations y relatives, cette zone n’a pas entièrement été vidée de toute sa population. Selon l’honorable, cette mission visait à mettre un terme à une situation d’insécurité liée à l’exploitation illégale de l’or dans cette région. L’opération militaire visait donc à restaurer l’autorité de l’Etat.
 
Selon le député, « Une partie de la population a été temporairement évacuée vers le centre du district (PCA), par les soins de l’Armée. » une situation qui a amené certains observateurs à parler de «  séquestration » il n’en est rien poursuit l’homme politique qui rappelle que «  Les populations ayant été amenées au centre du district sont désormais retournées dans la zone de Ndangui ; à l’exception d’une cinquantaine de personnes composée aussi bien de sujets gabonais que d’expatriés en situation irrégulière. »
 
C’est donc une opération qui devrait permettre de réinstaurer l’autorité dans cette région  dont l’exploitation de l’or se pratique de façon illégale  et sauvage. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top