Sommet de l’Initiative verte : les autorités gabonaises à la conquête de nouveaux investisseurs

Depuis lundi dernier,  les investisseurs et plusieurs dirigeants du monde  se retrouvent à Ryad,  pour trouver et diagnostiquer les problèmes liés à l’environnement qui minent le monde. Une occasion pour les autorités gabonaises présent à ce sommet de procéder également à la prospection de futurs investisseurs pour le Gabon.

Au terme de la 5e édition les dirigeants d’entreprises et les dirigeants du monde s’attèlent à étudier les problèmes affectant l’économie mondiale et l’Arabie saoudite est plus que jamais engagée dans la vision 2030, qui vise la transformation et la diversification de son économie.  

Selon le ministre chargé  des investissements « c’est une occasion de pouvoir présenter aux investisseurs de ce pays, les opportunités qu’offre le Gabon, dans ce secteur. Nous voulons aussi faire la promotion  de l’investissement durable. N’oublions pas que le Gabon est très  engagé dans les questions de l’environnement à travers le chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba. Pour nous il est très important de voir le développement de nos économies, tout en respectant la préservation  de l’environnement », a indiqué Carmen Ndaot, ministre chargée de l’investissement.

Le forum constitue un cadre idéal pour la relance des économies affaiblies par la crise sanitaire mondiale. Les objectifs de ce forum,  à en croire le directeur général de l’ANPI sont notamment, le partage d’expériences entre l’expérience du Gabon aujourd’hui en matière de développement durable et  l’expérience de l’Arabie saoudite  en matière locale de son économie. C’est également, de pouvoir poursuivre l’attractivité des investisseurs saoudiens pour les opportunités qu’offre la république gabonaise. 

« À ce jour nous avons déjà un premier groupe saoudien qui est installé au Gabon,  Al Sharif qui est intéressé à investir dans le secteur de l’énergie, avec des discussions très avancées, et des projets clairement identifiés dans ce secteur nous allons au cours de  ce forum rencontrer d’autres investisseurs notamment dans l’agro-alimentaire, dans le secteur de la transformation du bois, et dans le secteur de l’exploration et la transformation minière » , a souligné Ghislain  Moandza  Mboma, DG  de l’ANPI.

C’est donc un forum qui devrait permettre aux autorités gabonaises d’intensifier leur relation,  les concertations et partenariats avec l’Arabie saoudite. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top