Sous pression, Bounda Balonzi lance plusieurs chantiers de rénovation de routes

Actuellement sous pression, voir sur la sellette, le ministre des Travaux publics, Armel Bounda Balonzi a dans l’optique de rendre effective la réhabilitation de certains tronçons routiers, lancé ce vendredi 9 septembre courant un appel d’offres.

Décidé enfin à se bouger afin de matérialiser la volonté du Chef de l’Etat en matière des infrastructures routières tant dans le Grand Libreville qu’à l’intérieur du pays. Le ministère dont a encore la charge Armel Bounda Balonzivient de publier un appel d’offreréparti essentiellement en sept lots.

Il s’agit notamment des tronçons allant de :

La route Ntoum Cocobeach du PK0 au PK43 (43 000 ml de linéaire) ;

La route Ntoum Cocobeach du PK43 au PK83 (40 000 ml de linéaire) ;

La route Mimongo Pont Offoué du PK0 au PK73.500 (73 500 ml de linéaire) ;

La route Pont Offoué Mougamou Koulamoutou du PK0 au PK43.500 (43 500 ml de linéaire) ;

La route Pont Offoué Mougamou Koulamoutou du PK43.500 au PK87.500 (44 000 ml de linéaire) ;

La route Mougamou Iboundji du PK0 au PK47 (47 000 ml de linéaire) ;

La route Iboundji Mandji du PK0 au PK40 (40 000 ml de linéaire) ;

Le revêtement sélectionné pour ces travaux de réhabilitation est, dans tous les cas, la latérite.

Selon le communiqué, « les candidats ont la possibilité de soumissionner pour un ou plusieurs lots. Dans le cas où ils soumissionnent pour plusieurs lots, ils devront présenter une soumission séparée pour chaque lot », indique l’appel d’offres qui précise par ailleurs qu’ « un seul candidat ne peut être attributaire de plus de deux lots».

« Vous déplacer figure aussi parmi vos grandes préoccupations au quotidien. Mais comment le faire quand certaines routes sont délabrées. C’est pourquoi nous avons lancé un vaste programme de réhabilitation des voies, en particulier dans le Grand Libreville. En une année, ce sont plus de 50 km de routes qui ont été réhabilités, dont 20 dans le Grand Libreville», avait déclaré Ali Bongo lord de son discours à la nation le 16 août dernier.

Cet appel d’offre a donc pour but de joindre à la parole des actes concrets. D’autant plus que le Chef de l’Etat avait annoncé que d’ici août 2023, une enveloppe de 50 milliards permettra la réalisation de nouveaux tronçons aussi bien dans le Grand Libreville que dans les agglomérations de l’intérieur du pays. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top