Spéculation sur le prix de l’huile: le gouvernement prend le taureau par les cornes

Au fait de l’augmentation intempestive et injustifiée du prix de l’huile de palme raffinée Cuisin’Or produite localement ainsi que son indisponibilité sur le marché, le gouvernement gabonais a décidé de réorganiser la chaîne de distribution dudit  produit.

Il ressort en effet, que certains grossistes véreux ont choisi volontairement et unilatéralement de déséquilibrer le marché par la rétention d’importantes quantités du l’huile de palme raffinée Cuisin’Or, dans le seul but d’augmenter leurs marges. Cette hausse des prix dudit produit est pratiquée en violation du cadre réglementaire et porte préjudice aux consommateurs.

Face à une telle déviance intolérable, et pour mettre fin à cette pratique commerciale déloyale largement dénoncée par les populations, le gouvernement gabonais a de ce fait décidé de réorganiser la chaîne de distribution de ce  produit, par l’exclusion définitive des auteurs contrevenants, de tout circuit de distribution du produit, et exige désormais des opérateurs économiques des commerces de proximité, de s’approvisionner uniquement auprès des grossistes retenus, notamment pour le grand Libreville.

Il s’agit entre autres, du groupe CECA – Gadis ( CKDO, GéantCKDO, Gaboprix, SuperGros), de Foberd Gabon, Mbolo, Espodis, l’établissement RAWANI, Codipram, Cedicom, et Rolla. Le Gouvernement rappelle par ailleurs à tous les opérateurs économiques la nécessité de respecter la réglementation en matière de prix et de gestion de stock à tous les stades de distribution, et qu’il ne tolèrera aucune spéculation sur ce produit sensible de fabrication locale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top