Stop à l’arnaque foncier : la SNI prend des mesures qui fâchent

La récente décision de  la Société nationale immobilière (SNI) d’implanter des panneaux indicatifs à Essassa dans la commune de Ntoum ayant entre autres pour objectif de mettre un frein à l’arnaque des vendeurs de terrain devenue récurrente n’a pas fait l’unanimité auprès des populations de cette localité.

En effet, le communiqué de la Société nationale immobilièrediffusé sur les réseaux sociaux rappelant à tous qu’elle est propriétaire de plusieurs parcelles héritées de l’absorption de la Société nationale des logements sociaux (SNLS) a suscité le mécontentement de la population de cette partie du pays.

Celle-ci qui suspecte la SNI de vouloir les exproprier des terres qu’elles occupent depuis plusieurs années déjà a prévu dans les jours à venir d’organiser une réunion dans le but d’adopter une stratégie commune pour contester cette opération d’implanter des panneaux. Mais se voulant rassurante, la société immobilière a néanmoins fait savoir qu’« aucune action visant à déguerpir les populations impactées n’est envisagée dans le cadre de cette opération. »

Bien au contraire, l’opération a essentiellement pour objectif de mettre un terme au phénomène d’arnaque foncier désormais rependu dans ce secteur. « Le même terrain est parfois vendu à plusieurs personnes », affirme un riverain.

Un extrait du communiqué de la SNI :

 « La présence de ces panneaux a pour objectif principal de rappeler aux populations que la SNI est propriétaire de plusieurs parcelles héritées de la fusion entre elle et la Société nationale des logements sociaux (SNLS). Ainsi donc, les populations ayant des cadres bâtis ou des parcelles mises en valeur sont priées de se rapprocher de son service de la gestion du patrimoine pour toutes opérations de régularisation foncière en vue de l’obtention d’un titre foncier qui garantit, sécurise et protège le droit du propriétaire… »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top