Transgabonais : BDEAC accorde un prêt de 65 milliards de fcfa à la SAG.

C’est le montant que vient d’accorder  la Banque de développement des États de l’Afrique centrale (BDEAC)  à la Société autoroutière du Gabon (SAG). Un accord de prêt signé le 16 novembre dernier, qui devrait permettre à la SAG d’achever les travaux de la Transgabonaise.

Les travaux liés à la transgabonaise devraient connaître des avancées significatives. C’est le moins qu’on puisse dire, suite au  nouvel accord de prêt entre la BDEAC et la SAG.  Un  financement auquel s’ajoutent les  45 milliards de francs CFA précédemment octroyés par la Banque internationale pour le commerce et l’industrie du Gabon (Bicig) à la société en charge du projet routier. 

Longue de 780 km, la Transgabonaise reliera Libreville à Franceville. Car, cet axe routier fait partie du plan directeur consensuel de transports en Afrique centrale. Dans sa première phase, d’un linéaire total de 81 km, le projet consiste en un dédoublement de voie entre les PK24 et 40, ainsi qu’une construction sur l’emprise actuelle à partir PK40 jusqu’au PK105. 

Pour Fortunato-Ofa Mbo Nchama,  le représentant de la BDEAC  «Le partenariat entre la BDEAC et le Groupe Arise existe depuis plusieurs années. Notre apport en faveur du Groupe s’élève déjà à quelque 80 milliards de francs CFA. Avec le présent prêt, nous atteindrons un montant total de 145 milliards de francs CFA. A la lumière de ceci, nous pouvons dire clairement que le Groupe Arise est le partenaire privé par excellence de la BDEAC», a affirmé le président de la banque chargée de financer le développement des pays membres de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac).

Avant de préciser que, «si notre soutien à votre Groupe a été aussi constant et intense, c’est parce que vous avez mérité notre confiance. C’est aussi parce que les projets que vous nous soumettez ont pour objet de participer au développement économique du Gabon. En participant à son financement, la BDEAC assume pleinement son rôle de partenaire de référence pour l’intégration sous-régionale», a précisé  Fortunato-Ofa Mbo Nchama.

Pour  les responsables de la SAG,  «Malgré les nombreux obstacles causés par la pandémie mondiale depuis plus d’un an et demi, la phase concrète a pris une tournure décisive avec les démarrages des travaux d’aménagement entre Nkok au PK24 et Nsilé au PK105, sous l’accélération progressive du constructeur», a souligné le directeur général de la SAG.

Un nouveau prêt qui  vient renforcer les financements dudit projet et ainsi accélérer les travaux. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top