Transport/ Covid -19 : les transporteurs terrestres édifiés par le ministre de la santé.

Après la fermeture de plusieurs agences de voyages et les  mouvements d’humeur de certaines centrales  syndicales, le Ministre de la Santé, Dr. Guy Patrick Obiang Ndong a eu une séance de travail, le lundi 18 octobre dernier, avec les  acteurs dudit secteur.
 
Responsables des Agences de transport terrestre,  responsables de la Brigade mixte du Copil-Coronavirus, du Directeur Général des Transports terrestres (DGTT), du Directeur Général de la Sécurité routière ainsi que des différents leaders syndicaux du secteur des transports (SYLTTEG, FEGASTA et SAMTAC),   se sont retrouvés pour discuter  des nouveaux mécanismes mises en place par le gouvernement.
 
Cette rencontre qui intervient quatre (04) jours après la fermeture de ces agences par les équipes de la Brigade mixte du Copil-Coronavirus aux motifs entre autre du non-respect des mesures gouvernementales notamment le non-respect du nombre de passagers à bord, le transport des passagers sans test PCR et/ou disposant des fausses cartes de vaccination… Tout en les appelant à une franche collaboration, le Ministre a répondu favorablement à la requête de ses interlocuteurs en autorisant la reprise des activités tout en maintenant la mesure de mise en demeure de ces agences.

Il les a invités à la mise en application des différentes mesures gouvernementales liées à la lutte contre la Covid-19. Par ailleurs, le Ministre a réitéré la volonté du Gouvernement à accompagner les opérateurs économiques. Pour lui, « l’objectif principal est d’éviter que les transports en commun ne soient des vecteurs de transmission de la Covid-19 à leurs différents passagers ».

Pour leur part, les Partenaires sociaux ont salué l’initiative du Ministre qui, démontre une fois de plus la volonté du gouvernement à privilégier le dialogue social avec les partenaires. Ils se disent prêts à accompagner les autorités sanitaires pour apporter leur contribution à la sensibilisation dans le cadre de la campagne nationale de vaccination contre la Covid-19 afin de susciter l’adhésion massive des Transporteurs d’une part et d’autre part, de la population.

Il convient de rappeler que sur quatre-cent-huit (408) personnes contrôlées par les agents de la Brigade mixte depuis le début de ce mois d’octobre dans ces deux agences, 142 voyageurs ont été contrôlés soit munis d’un faux test PCR soit d’une fausse carte de vaccination.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top