UKRAINE : Pas de traitement raciste envers les étudiants selon l’Union Européenne.

C’est pour répondre à un communiqué de l’Union Africaine qui jugeait inacceptables les traitements racistes dont seraient victimes les Africains aux frontières de la Pologne, traitements vérifiés par de nombreux témoignages vidéos. Pour l’Union européenne c’est une fausse information, il s’agit là d’une campagne de dénigrement. En clair l’Union Africaine gagnerait à bien vérifier l’information avant de rendre cette dernière  publique leur communiqué.

Les autorités de la Pologne avaient rejeté mardi 1er mars dernier les accusations de racisme. « La Pologne aide tout le monde quelle que soit sa nationalité, son ethnie ou sa race », assurent-elles. Alors que des dizaines de vidéos montrent des étudiants africains bloqués dans le froid à la frontière polonaise en raison de leur couleur de peau. Une situation que notre confrère a qualifié de « cas isolés »

Dans ces  cas isolés de racisme envers la communauté noire, les témoignages publiés ne souffrent d’aucune interprétations. L’Union Européenne a dépêché son Ambassadrice auprès de l’UA afin de rassurer les autorités de l’institution africaine « On a demandé à notre ambassadrice auprès de l’UA de contacter les autorités de l’Union Africaine. On a aussi demandé à toutes nos ambassades dans les différents pays de contacter les autorités pour savoir s’il y avait des cas spécifiques, pour essayer d’aider spécifiquement les personnes qui avaient des problèmes à sortir du pays », a déclaré Stefano Sanino, secrétaire général du service européen pour l’action extérieure.
 
D’après RFI, Le Service européen pour l’action extérieure (SEAE) a monté une cellule pour permettre de débloquer certaines situations et  aider les pays qui le souhaitent à faire évacuer leurs ressortissants afin qu’ils regagnent leur famille en attendant un retour à la normale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top