Un numéro vert dédié au signalement et à la prise en charge des maladies mentales au Gabon

Dans le cadre de programme de lutte contre les maladies mentales, le ministère de la Santé et des Affaires sociales a mis en place un numéro vert. Son objectif, que la médecine traditionnelle ne soit plus « la seule option face aux maladies mentales ».  

Le 1324, c’est désormais le numéro à composer en cas de constat d’un problème mental chez un parent ou un ami. Il est disponible 24h pour les demandes d’assistance aux familles en détresse. C’est un autre mécanisme, en plus de l’unique Centre de gériatrie et de gérontologie de Melen,  mise en place par le ministère de la Santé et des Affaires sociales.  

Avec cette équipe d’écoute, Dr Guy Patrick Obiang Ndong et ses collaborateurs espèrent réduire voire mettre fin au systématique recours aux tradipraticiens pour traitement des maladies. Le but est d’inciter les populations en général et les parents de personnes atteintes à s’orienter vers les structures hospitalières spécialisées dans le traitement et le suivi de ces pathologies mentales.  Ainsi, la médecine traditionnelle ne sera plus la seule option.  « Aujourd’hui, mettons un terme à cette croyance en contactant le 1324 », explique le message du ministère de la Santé.

Toutefois, la politique gouvernementale en matière de santé mentale souffre en partie de l’insuffisance de places au centre de Melen. Et le programme de ramassage des personnes souffrant de troubles mentaux et abandonnés dans les artères de Libreville montre ses limites car il ne s’agit de les entasser mais de les traiter, les suivre puis les réinsérer dans leurs familles respectives.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top