Une patiente agresse et tue son Nganga

Certainement fatiguée de d’ingurgiter de breuvages, Nathalie Princesse Adoue Mba de nationalité gabonaise la vingtaine souffrait de troubles psychiques a agressé son tradipraticien du nom de Antoine Iponga Boukabou d’un coup de couteau de cuisine au niveau de la clavicule et met fin à ses jours. C’est chez ce dernier que la jeune Dame reçevait des soins, relate le quotidien l’Union.

La patiente Nathalie Princesse avait été internée chez le tradipraticien à cause des troubles psychiques dont elle souffre depuis des années. Après des soins intensifs qui n’ont malheureusement pas amélioré son état de santé, cette dernière aurait demandé de libérer les lieux, une demande qui a rencontré l’assentiment du guérisseur.

Au moment de libérer les lieux, en l’absence de l’oncle venu la prendre pour regagner son domicile que l’irréparable va se produire, derrière lui, le tradipraticien a demandé à Nathalie d’avaler une dernière fois son traitement. Refus catégorique de cette dernière. Avant de se saisir du couteau de cuisine, qu’elle a planté à la hauteur de la clavicule du guérisseur, lui tranchant l’avant-bras et une veine’’, confie un témoin.

Transporté de toute urgence dans une brouette pour être évacué à l’hôpital d’instruction des armées Omar Bongo Ondimba de Libreville, Antoine Iponga-Boukabou va succomber à ses blessures. Quant à Nathalie Princesse, elle a été conduite à la brigade de gendarmerie de Melen, puis au tribunal pour être auditionnée par le procureur pour connaître réellement le mobile de ce décès.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top