Union Nationale: Paul Marie Gondjout semble prendre le dessus sur Paulette Missambo

Depuis l’élection de novembre dernier où Paulette Missambo est sortie vainqueur de la compétition devant Paul Marie Gondjout, apparemment la première citée ne contrôle plus rien au sein du groupe politique « Union Nationale », laissant de la place à son adversaire qui devient comme leader de cette formation politique de l’opposition au regard des actions qu’il pose sur le terrain.  

A Lambaréné au centre du Gabon dans la province du Moyen-Ogooué à l’occasion d’un meeting tenu en week-end, Paul Marie Gondjout s’est longuement entretenu avec les militants sur sa vision du parti, comme si c’était lui le président. L’homme va soutenir son idée de tendances de courants au sein de l’Union Nationale, « nous sommes UN. Cela ne veut pas dire que nous vivons dans la pensée unique. Cela veut dire que dans la même maison, chacun peut avoir sa manière de dire les choses. Concept qu’il avait déjà exprimé lors d’une rencontre à Oyem le 26 février dernier.

Même le secrétaire général adjoint du parti  chargé des élections, Sosthène Nguema Nguema a du mal à faire un recadrage à Paul Marie Gondjout pour freiner ses ambitions. « Paul est un vrai leader. Il dit ce qu’il pense. Il ne se couche devant personne. Ces gens-là ne comptent pas. Ils ne sont pas de son niveau », affirme l’un de ses proches. Avant de poursuivre. « Pour nous, le patron, c’est Paul-Marie Gondjout. L’élection de novembre dernier a été truquée. Une voix d’écart sur 642 votants, c’est du vol. Il aurait dû l’emporter et haut-la-main car il est le plus expérimenté, le plus charismatique et le plus proche des militants », clame  Marcellin, retraité de la fonction publique.

Paulette Missambo aura du mal à en découdre avec Paul Marie Gondjout qui ne s’est incliné que d’une voix face à la nouvelle présidente de l’union nationale. La preuve depuis, c’est lui qui mène la danse, multipliant les sorties et les déclarations, et allant à la rencontre des militants.

« Paul est chaleureux. Il va vers les gens. Paulette est plus réservée, plus froide, ce qui n’est pas un avantage en politique », explique un haut-responsable du parti. Il ne serait pas étonnant de voir Paul Marie Gondjout représenter  les couleurs du parti lors de la présidentielle de 2023.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top