UOB / Dette : « Nous sommes partis de 750 à 12 millions, pour arriver au paiement intégral de cette dette », a affirmé le Pr Frédéric Mambenga Ylagou.

Les autorités gabonaises fournissent énormément d’efforts pour régler la question de la dette de l’université Omar Bongo. Depuis 2019, ces derniers fournissent d’énormes efforts pour éponger cette dette.

Selon le Pr Frédéric Mambenga « Il faut reconnaître qu’il y a des problèmes de vacations qui sont parfois simplement dus à la massification, au gonflement des effectifs. Mais depuis 3 ans, notamment pour l’UOB, le règlement de cette dette est très important. Nous sommes passés de 750 millions de francs CFA qui étaient dus, en termes de vacations aux enseignants de l’UOB, à quasiment un règlement de cette dette pour boucler l’année académique 2019-2020.

Il reste environ 12 millions de francs CFA qui doivent être payés pour la correction des examens et tout cela sera mis en place très bientôt. Vous voyez, il y a des efforts conséquents fournis par l’Etat. Nous sommes partis de 750 à 12 millions, pour arriver au paiement intégral de cette dette », a souligné le  le secrétaire général du ministère de l’enseignement supérieur,  dans une interview accordée au média gabonreview.

Des efforts de remboursement   de la dette qui n’empêche pas  les autorités de mettre en place des stratégies pour permettre aux enseignements de ce temple du savoir d’exercer dans de bonnes conditions. La preuve, un cadre de dialogue  social qui est désormais  une permanence de la gouvernance ministérielle, des autorités de tutelle a été mis en place.  Et depuis  deux semaines, des négociations avec le Syndicat national des enseignants chercheurs (Snec) ainsi que la Force de réflexion et d’action pour l’enseignement supérieur (Frapes), un autre syndicat, sur la base de 4 points de revendication ont été mis sur la table des négociations.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Commentaire
scroll to top