Vaccination intensifiée des enfants de 0 à 11 mois : le bilan après le premier passage

Du  25 au  29 octobre dernier les responsables du ministère de la santé ont entamé la campagne de vaccination des enfants  de 0 à 11 mois  et les femmes enceintes. Une campagne de vaccination intensifiée à Libreville et à l’intérieur du pays.
 
Les données compilées de la troisième journée montrent  une nette amélioration de 20 083 doses de vaccins. Bien que les objectifs à atteindre soient  19 223 doses de vaccins,  soit un Gap de 860 doses de vaccins de plus, cela s’explique par l’apport de la campagne de vaccination intensifiée sur le fonctionnement de la vaccination de routine.
Cependant, la région sanitaire de :    Libreville a effectué 5212 (soit 62,5%) doses de vaccins aux enfants de 0 à 11 mois mais reste en dessous des objectifs (8344 doses), soit un écart de  -3132 doses restantes ;  L’Ogooué-Maritime a largement dépassé les objectifs de 1172 doses, en  effectuant  2 425 (soit 206,9%) doses de vaccins aux enfants  de 0 à 11 mois ;  Le Woleu-Ntem a effectué a largement dépassé les objectifs de 1 776 doses, en effectuant  4 894 (soit 275,56%) doses de vaccins aux enfants de 0 à 11 mois.  

L’Estuaire (602 doses), le Moyen-Ogooué (879 doses), la Ngounié (1293 doses) et l’Ogooué-Lolo (1314 doses) ont nettement améliorées le nombre de doses de vaccinations administrées aux enfants par rapport aux objectifs visés ;  Le Haut-Ogooué (-1433), la Nyanga (-88) et l’Ogooué-Ivindo (-418) ont encore des efforts à fournir dans la mobilisation et la sensibilisation pour atteindre les objectifs fixés.
 
Les données sur la vaccination chez les femmes enceintes montrent encore beaucoup de mobilisation et de sensibilisation à faire dans ces départements sanitaires. Tous sont en-dessous des objectifs attendus, bien que dans l’ensemble, nous avons 3 139 doses administrés sur 30 511, soit  (10,28% doses administrées) et un écart de 27 372 doses à rattrapées.  Le Woleu-Ntem (1 165 doses), le Haut-Ogooué (738 doses) et l’Ogooué-Lolo (406 doses) sont dans la voie de l’amélioration des données sur la vaccination des femmes enceintes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top