Vers l’interdiction de  l’importation des pailles en plastique au profit de celles en bambou

Le Gabon pays de l’Afrique centrale envisage de renforcer la politique de lutte contre les déchets plastiques, cela suite à la découverte de la fabrication des pailles en bambou. L’annonce a été faite suite au festival de l’artisanat qui s’est tenu le 25 février.

Au sortir de cette rencontre, le ministre de l’Environnement Lee White a fait savoir à la direction générale de l’environnement de préparer un décret interdisant l’importation et l’utilisation des pailles en plastique en République gabonaise. Le but est de lutter contre la propagation du plastique et aussi de protéger l’environnement.

L’avantage des pailles en bambou est qu’elles peuvent être réutilisables, ce qui viendra résoudre la question des déchets plastiques au Gabon, mais aussi et surtout freiner la problématique de l’insalubrité avec en aval le phénomène des inondations comme c’est le cas en ce moment. Pour le ministre de l’Environnement, les pailles en bambou sont plus écologiques, un constat fait lors de la visite des stands par le membre du gouvernement.

Une initiative salutaire de l’association Communication environnementale financée par l’Union européenne au Gabon à travers l’appel à projet Azobe, qui n’attend plus que la matérialisation dudit projet.

L’un des artisans du projet, Jules Gildriel Pierre Regombi a tenu à présenter l’avantage du produit « le constat est  que l’utilisation de pailles en plastique, c’est 5 minutes et une décomposition du plastique qui va de 100 à 1000 ans avec 50 millions d’utilisateurs par an dans le monde et une minute de fabrication avec des substances issues, entre autres, des énergies fossiles responsables de la mort de 1000 espèces marines dans le monde.

Et au Gabon, il y a plusieurs espèces marines dont les tortues marines qui sont intégralement protégées. Pour l’association, c’était l’occasion de s’engager vers la protection de la biodiversité».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top