Vers un remaniement gouvernemental : les têtes vont tomber

C’est du moins ce que laisse présager le coup de gueule du Chef de l’Etat lors du conseil des ministres de ce mercredi 10 août courant et que semble confirmer les rumeurs persistantes et le quotidien l’Union dans sa dernière parution.

Sans toutefois remettre en cause les avancées observées dans plusieurs domaines il semblerait malheureusement que la balance sociale continue toujours à peser du côté des insuffisances. Un constat fait par le Chef de l’Etat qui a une nouvelle fois instruit son gouvernement à « davantage s’investir sur le terrain politique et social afin de mieux circonscrire les préoccupations des populations et d’y apporter des solutions concrètes ». Il se pourrait néanmoins que ce soit l’avertissement de trop pour le gouvernement de Rose Christiane Ossouka.

Selon notre confrère du quotidien l’Union, «si l’on en juge par la tonalité des propos (légitimes) du président de la République, et les nombreux griefs formulés, ils devraient amener les uns et les autres à une remise en cause de leurs méthodes de travail. Et même, comme cela se fait dans les grandes démocraties, rendre leurs tabliers parce qu’ils ont échoué lamentablement. Mais, on n’a pas encore intégré cette culture. Alors, il faut passer à la phase du remaniement du gouvernement que certains appellent de tous leurs vœux. »

Notons qu’à moins d’un an de l’élection générale au Gabon, le chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba ne semble plus du tout cacher sa colère face à la lenteur dans l’exécution des chantiers. Autrement dit, la faiblesse des résultats engrangés jusque-là dans la mise en œuvre des politiques publiques censés améliorer le quotidien des populations.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top