Yama appelle à la ville morte : le leader syndical visiblement dans l’imaginaire.

Le président de la Confédération syndicale Dynamique Unitaire, Jean Rémy Yama  a dernièrement lancé un appel à la ville morte pour le 15 décembre 2021. Le but selon ce dernier est de contester les mesures restrictives et « l’obligation vaccinale »  instaurée  par le gouvernement. 
 
 Afin de contraindre le gouvernement à surseoir une hypothétique obligation vaccinale, deux confédérations syndicales proches de l’opposition politique ambitionnent de paralyser les activités socioéconomiques en République gabonaise en faisant de la journée du mercredi 15 décembre 2021, une journée Ville morte sur toute l’étendue du territoire national.
 
En Effet les deux  confédérations syndicales qui luttent  activement contre la vaccination anti covid entendent intensifier leurs actions afin de « dire non à l’obligation vaccinale». Une « obligation vaccinale » qui  semble n’exister que dans leur conscience, puisque  aucune autorité gouvernementale n’a à ce jour fait de la vaccination une obligation au Gabon.       
 
Un appel des confédérations syndicales  qui pourrait selon toute vraisemblable tomber dans les oreilles d’un sourd surtout au moment où  certaines personnes essayent tant bien que mal de faire  tourner leurs  affaires  et  rentabiliser  leurs caisses.  
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top